Les Petits Plaisirs

Lire au lit. S’autoriser même une clope en lisant quand il n’y a pas dans la piéce à côté, le sommeil d’un enfant qu’on pourrait perturber, polluer, par l’odeur de fumée, même fenêtre ouverte et porte bien fermée. Et tant pis pour un peu de cendre tombée sur le drap du matelas, on soufflera dessus, désinvolte et éreintée, au moment, les yeux déjà presque fermés, d’éteindre, forcément trop tard, la lumiére.

Pour l’hiver, les romans de Banana Yoshimoto sont vivement conseillés.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :